L’ancien instituteur est décédé dimanche soir 22 février.

Un instituteur qui nous quitte c’est une famille qui pleure ainsi que tout un village. C’est plus de 800 anciens élèves qui se rappellent, des milliers de souvenirs qui remontent à la surface : l’odeur de la craie, les carreaux des cahiers, les pupitres… et par-dessus tout, l’image d’un homme qui a partagé votre vie d’enfant pendant un an, parfois deux. Qui a contribué à ce que vous deveniez l’adulte d’aujourd’hui.

Claude Chamagne, 67 ans, était l’exemple même de ce type d’instituteur passionné par son métier et enthousiasmé par les enfants auxquels il a consacré sa carrière de 1970 à 1997 dans les trois écoles primaires Venelloises. Car n’oublions pas que Claude était un enfant de Venelles, sa mère était elle-même directrice de l’école Plantier (qui ne s’appelait pas encore ainsi à l’époque mais Ecole de filles et garçons). Il est né dans l’appartement de l’étage réservé au directeur. Des années plus tard, l’appartement a été transformé en classes et Claude a alors enseigné dans la pièce même où il était né. La boucle était bouclée.

Ayant pris sa retraite en 1997, il avait décidé d’en profiter au maximum avec sa femme Yannick, enseignante comme lui à Venelles. Claude aimait la montagne, les randonnées, le bateau, skier. Et voyager ! Ils ont fait un tour du monde, la Sicile, la Réunion, l’Île Maurice, le Pérou… et surtout son rêve : Ushuaia en Argentine.

Aujourd’hui c’est tout Venelles qui regrette son maître d’école et présente ses condoléances à Yannick son épouse, à Nathalie et Laurence ses filles, ainsi qu’à ses quatre petites filles pour qui il était un magnifique grand père gâteau.

Les obsèques auront lieu demain Jeudi 26 février à 10h45 à l’église de Venelles.